Plaine des Maures pleine d'efforts (de cadiens, bien sur...)

Le 13/04/2014

Beaucoup de monde au rendez-vous ce dimanche pour cette superbe sortie dans les vastes espaces de la plaine des Maures. C'est sous la conduite de l'expérimentée Marjorie et du sémillant Michel que nous progressons dans cette belle steppe méditerranéenne.

Bien que la sécheresse de ce début de printemps commence à se faire sentir, la formidable biodiversité de la Plaine des Maures, exceptionnel écosystème quasi unique en Europe, est bien au rendez vous. 

Le premier arrêt nous montre déjà:

Genista pilosa (le genêt poilu)

Serapias neglecta (le sérapias oublié) protection nationale

Tuberaria lignosa (l'hélianthème vulgaire)

Tiuberaria guttata (l'hélianthème à goutte)

Lupinus angustifolius (le lupin à feuilles étroites)

et une myriade de petites plantes annuelles dont les corolles ne s'ouvrent que ponctuellement au printemps.

En particulier, une esquade de petites graminées délicates dont la diversité fait tourner la tête au premlier botaniste venu:

Aira praecox

AIra cupaniana

AIra caryophyllea

AIra provincialis (Protection régionale)

Vulpia myuros

Poa bulbosa

Anthoxanthum odoratum etc.

 

Plus loin, nous commençons à trouver des pelouses humides encore bien humectées.
C'st l'occasion de nous émerveiller sur cet Isoetion comme l'appelle les phytosociologues qui regorgent d'espèces aussi rares que petites:

Isoetes duriaei (protection nationale)

Ophioglossum azoricum (protection nationale)

Mentha pulegium

Juncus capitatus

Juncus pygmaeus

Isolepis setacea

Cicendia filiformis (protection régionale)

Lathyrus angulatus etc.

Marjorie nous explique que l'écume blanche que l'on voit correspond à l'activité d'une larve de cercope se nourrissant de sève.

Malheureusement, nous ne verrons pas la laurentie de Micheli malgré tous les efforts déployés...

 

Le repas de midi (copieux et bien arrosé comme il se doit...) se fait au bord d'un ruisseau temporaire qui nous montre une remarquable station de spiranthe d'été (Spiranthes aestivalis) (protection nationale), et de gratioles officinales (protection nationale).

La diane (Zerinthia polyxena) magnifique papillon protégé est observée à quelques mètres.

Paul réussit même à nous dégotter une tortue d'Herman et Marjorie nous évoque sa protection.

Nos pas nous conduisent ensuite sur la marge est du lac des Escarcets qui est toujours aussi beau.

Là, les arrêts botaniques se succèdent:

Orchis peint (Anacamptis morio picta)

Trèfle souterrain (Trifolium subterraneum)

pulicaire odorante (Pulicaria odora) etc.

 

Nous parvenons enfin à une série de vasques successives qui nous montrent de belles populations de renoncule de Revelier (Ranunculus revelieri subsp. rodiaei (protection nationale)).

Puis nous prenons le chemin du retour.

Un détour par une zone inondée nous montre d'extraordinaires populations d'isoètes voilés (Isoetes velata (protection nationale)) plante très rare en France. Ces vasques permettent aussi de voir des couleuvres vipérines avec lesquelles Marjorie s'amuse!

À noter que sur le chemin du retour, Michel nous a gentiment montré une superbe station d'ophrys splendide et d'ophrys noir (Ophrys splendida, Ophrys incubacea). Merci à lui!!

Une journée exceptionnelle!!!


Aucun organisme rencontré lors de cette sortie

Fiche créée le 21/04/2014 à 11:12

Voir les commentaires (0) ]

 

Album photo :


Un peu négligée

Un peu sauvage

Un peu camphrée

Un peu serrée

Un peu clairsemées

Mystérieuse

Majestueuse

Maritime

Tulipe australe (Tul

Anacamptis morio sub

Vincetoxicum hirundi

Ophioglosse des Açor

Serapias neglecta (S

Cicendia filiformis

Isoetes velata (isoè

Ophrys splendide (Op

Isoetes duriaei (iso

Ranunculus paludosus

Anemone hortensis (a

Lys phalangère (Anth

Ophrys incubacea (op

 

Tous les comptes rendus ]