Le groupe entier au Croupatier

Le 16/03/2014

Jean Claude vient de nous concocter cet excellent compte-rendu. Merci à lui!!

 

            Sortie au Croupatier

                                  Dimanche 16 mars 2014.

            -Le Croupatier ? C’est où ça ?

            -C’est près de Châteauvallon, juste à côté de Toulon.

            -Ah oui ! Châteauvallon ! …Les ballets, les concerts, le théâtre ! Et qu’est-ce que vous avez vu ?

-Ben,  au début, nous avons vu la « Violette de Rivinius », et  le « Galactite élégant ». Quelle beauté !!

-Ah, mais c’est le nouveau ballet de Prejlocaj ?.... cela devait être très beau !

            Bon, n’allons pas plus loin et laissons ces deux interlocuteurs poursuivre leur malentendu. Mais c’est

vrai que c’était beau, et même très beau. Donc, sur le parking de Châteauvallon, 25  Cadiens et Cadiennes sont au rendez-vous. La floraison printanière n’a pas atteint encore son plein épanouissement, mais suffisamment pour attirer l’attention des botanistes que nous sommes et apprécier les explications de Titi-le-Prèz  (voir liste non exhaustive à  la fin). Mais c’est un oppidum celto-ligure qui  attire d’abord notre attention.  puis, plus haut, les restes de l’implantation d’un télégraphe « Chappe ». Le modeste édifice carré, sans toiture, ne donne qu’une petite idée de l’importance que représentait cette innovation mise en place en 1794 par Claude Chappe.

C’est ce que nous explique Bernard : avec ce système de signaux  optiques par bras articulés, un message parti de Paris mettaithttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f4/T%C3%A9l%C3%A9graphe_Chappe_-_tour_Jonqui%C3%A8res_7.JPG/220px-T%C3%A9l%C3%A9graphe_Chappe_-_tour_Jonqui%C3%A8res_7.JPG six heures pour arriver à  Lille, et guère plus jusqu’à Toulon. C’est évidemment l’arrivée du télégraphe électrique, au siècle suivant, qui sonna le glas de cette invention. Comme nous nous élevons sur le Croupatier, nous découvrons le  somptueux panorama de la rade de Toulon, avec ses installations portuaires, la presqu’île de Saint Mandrier, celle de Giens, et les îles :Porquerolles (future destination du Cade), et de Port-Cros . Vers l’Ouest, le fort de Pipaudon et les grès de Sainte  Anne, bien connus des Cadiens, sont visibles. Enfin,  un coin ombragé accueille le PNTC du Cade, et ses échanges gustatifs solides et liquides. C’est l’estomac bien garni que les Cadiens découvrent la grotte de ( ???), qui fut peut-être habitée autrefois par nos ancêtres, mais sûrement fréquentée de nos jours par les amateurs de grillade et de Camembert. Mais, le clou de la sortie, ce fut la descente. Un sentier étroit transformé en éboulis  a vite raison de la résistance des Cadiens et quelques chutes spectaculaires , mais heureusement sans conséquences, émaillent  le parcours. Avant de regagner notre point de départ, nous faisons quelques rencontres inattendues : un charmant petit âne, tenu en laisse par sa maîtresse ; plus loin, un joli petit furet… dans les bras de la sienne, et pour finir, un bruyant  et poussiéreux  ballet de motos et de quads sur le parking !

Enfin, vivement la prochaine sortie !

Principales espèces végétales observées :

Le Crépis de Nîmes ou herba rossa qui est une délicieuse salade sauvage.

Le « Moure de pouar » ou museau de cochon (salade très amère).

Le  Piptatherum miliaceum subsp. thomasii , graminée verticilée à la base, sans fleur.

L’euphorbe réveille-matin et l’Anémone couronnée (une beauté rouge)

L’anémone des jardins.

La violette de Rivinius (pétales en arrière et éperon blanchâtre)

L’Euphorbia characias (feuilles caulinaires alternes, pétiole court )

La Pimprenelle  et le Carex à fleurs jaunes.

La chicorée radiaire et la férule.

Le Trèfle souterrain, le Galactite élégant et l’Alysson maritime.

Le chou de montagne. Et encore bien d’autres

 

Bernard Bayeux, notre Cadien géoloque, nous a fait observer la coulée basaltique, en plein terrain calcaire, qui s’est prolongée jusqu’au Cap Nègre.

 

                                                                                                            J.C.Lefebvre, 24/03/2014

 


Aucun organisme rencontré lors de cette sortie

Fiche créée le 21/04/2014 à 08:19

Voir les commentaires (0) ]

 

Album photo :


Panorama impression

Le capillaire de Pét

Anémone couronnée

Anémone couronnée (A

Allium triquetrum

Anemone couronnée to

Brassica montana (le

Pariétaire du Portug

Narcisse douteux

Alysson épineux (Hor

Cadiens en pleine ac

 

Tous les comptes rendus ]