Orchidées de la plaine de Palayson

Le 03/04/2011

Cet excellent et très documenté compte-rendu vous est proposé en exclusivité et pour la première fois par Hélène, que nous remercions avec ferveur et que nous encourageons à recommencer!

 

La sortie Cade du 3 avril dernier a eu lieu à la plaine de Palayson près du Muy. Nous étions nombreux à découvrir bon nombre d’orchidées et autres fleurs.

 

Nous apprenons à reconnaître trois sortes d’orchidées : Ophrys, Orchis, Serapias.

La fleur d’orchidée se reconnaît car elle possède 3 sépales et 3 pétales dont un qui s'est spécialisé pour la reproduction de la plante. Ce pétale particulier s'appelle le labelle et prend ainsi une forme spécifique (la plus surprenante étant celle d’un insecte chez les Ophrys).


Le pollen des orchidées prend soit la forme d'un amas de pollen plus ou moins compact soit une forme agglomérée en petits sacs nommés pollinies. Ces dernières sont collantes et sont transportées par les insectes. La plante attire ses insectes par différents stratagèmes :

·  en apportant une offrande représentée par une petite quantité de nectar située dans les éperons (Orchis), ou directement sur le labelle (Listère),

·  en créant un leurre sexuel qui imite la forme, la pilosité ou encore l’odeur de la femelle pour attirer les mâles à un pseudo accouplement (Ophrys),

·  dans des cas plus rares certaines parties de la fleur (casque ou éperon) font office d’abris pour la nuit ou lorsqu’il pleut (Serapias).


La pollinisation s’effectue différemment selon les espèces. La plupart utilisent les insectes qui transportent le pollen de fleur en fleur, ce qui peut être à l’origine d'hybrides parfois difficiles à identifier. D’autres peuvent s'autoféconder avant l’éclosion de la fleur (Epipactis).

 

Nous avons rencontré :

 

  • Serapias neglecta (Sérapia négligé)
  • Ophrys splendida (Ophrys splendide)
  • Ophrys bilunulata
  • Ophrys arachnitiformis (Ophrys fausse araignée)
  • Anachamptis picta (ex morio)
  • Cephalantherea longifolia (Céphalanthère à longues feuilles)
  • Neotinea maculata (Orchis intact)
  • Limodorum abortivum, limodore à feuilles avortées

 

 

Pour plus de renseignements s’adresser à :

http://www.naturapics.com/articles.php?Article_id=466

http://pm.blais.pagesperso-orange.fr/

 

La plaine de Palayson est cernée par les massifs de la montagne de Roquebrune, de l'Esterel et celui de la Colle du Rouet. Leur érosion donne à cette plaine une terre très fertile, riche en matières organiques.

La forêt de pins parasols (Pinus pinea) alterne avec un maquis bas, quelques pelouses  (végétation rase), des mares cupulaires et des ruisseaux temporaires. Un incendie en 2004 a laissé un paysage sinistré.

 

 

 

 

On a parlé de biocénose (Biocoenose) que l’on divise en deux :

En traversant le maquis bas, nous avons repéré de nombreux cistes. Les cistes sont des arbrisseaux dicotylédones de la famille des Cistacées poussant le plus souvent sur le pourtour méditerranéen. Ils adorent en effet les sols secs (généralement siliceux mais aussi calcaires) et ensoleillés. De plus, ce sont des pyrophytes, ayant la particularité de se régénérer facilement et même de se multiplier après les incendies. Autant dire que les maquis ou les garrigues méditerranéens, si souvent touchés par les feux de forêts, sont tapissés de cistaies qui fleurissent entre le printemps et l'été (avril-juin).

A l’appel ont répondu : les cistes à fleurs roses :

  • Cistus albidus (Ciste cotonneux)

Et ceux à fleurs blanches : 

  • Cistus monspelierensis (de Montpellier)
  • Cistus ladaniferus (ladanifère)
  • Cistus salviaefolius (à feuilles de sauge)

Avec une mention spéciale pour le Cistus ladaniferus, que nous avons rencontré sur le point de fleurir. Le labdanum, également appelé ladanum est une gomme produite par les feuilles de Cistus ladaniferus. L'essence obtenue entre dans la composition des parfums appartenant aux familles des chyprés ou des ambrés, comme note de fond (c'est un des rares végétaux à posséder des notes animales). On recueille la gomme par immersion des rameaux feuillus dans de l'eau chaude carbonatée. De cette gomme, on extrait le résinoïde labdanum à l'aide d'éthanol. Le labdanum peut aussi être utilisé en médecine, pour ses propriétés hémostatiques, cicatrisantes et antirides. (Antirides ? Ne le dites pas deux fois à Mamilène !!!Je cours m’en faire un cataplasme !)

A noter la discrète présence du Cytinus hypocistis (Cytinet), parasite rouge du ciste. Sans chlorophylle, il parasite les cistes à fleurs blanches des maquis et garrigues. Son nom scientifique hypocistis signifie sous (hypo) les cistes. Le cytinet est utilisé comme plante médicinale dans le traitement des hémorragies et de la bronchite.

D’autres rencontres en traversant le maquis et la garrigue ont été celles des :

·      Erica arborea (Bruyère arborescente) à fleurs blanches.

·      Myrtus communis (Myrthe d’Europe), antique symbole des amants heureux (sic le petit Ménard illustré !)

·      Lavandula stoechas (Lavandes des Iles d’Hyères, lavande camphrée…)

·      Euphorbia characias(Euphorbe Characias), adorables petits capuchons !

·      Euphorbia amygdaloïde (Euphorbe des bois)

·      Personne n’a pu ignorer l’Iris lutescens (Iris des Garrigues) en robe jaune ou violette, parfois même hybride… Des tapis entiers…

·      Urospermum dalechampii (Urosperme de Daléchamps)

·      Tulipa sylvestris subsp. australis (Tulipe sauvage ou jaune) tout juste éclose.

·      Et bien sûr l’Anemone hortensis (Anémone des jardins) omniprésente…

·      Tamier commun, l’herbe aux femmes battues

 

 

Sur les pelouses nous avons repéré :

·      Tuberaria guttata, l’hélianthème à gouttes

·      Bellis annua, pâquerette annuelle

·      Parentucellia latifolia, la parentucelle à feuilles larges

·      Ranunculus ficaria, ficaire

·      Crepis vesicaria, crepis à feuilles de pissenlit

·      Anagallis foemina, mouron bleu ou mouron femelle

·      Moenchia erecta, que nous avons tous si savamment épelée ! Ou céraiste dressé

·      Rumex bucephalophorus, oseille « tête de bœuf »

·      Vincetoxicum hirundinaria, le dompte-venin

·      Leontodon tuberosus, liondent tubéreux

·      Teesdalia nudicaulis, teedali à tige nue

·      Cerastium glomeratum, ceraiste agloméré

·      Barbarea vulgaris, barbarée commune ou herbe de la sainte barbe.

·      Pulicaria odora, pulicaire odorante

·      Genista pilosa, le genêt poilu

Bon et puis si certaines de ces fleurs font partie de la garrigue et non pas des pelouses, vous aurez bien sûr rectifié de vous-même… !!!

Il nous reste à étudier les mares temporaires et milieux humides il y avait outre quelque rainette fausse prince charmant, têtards et une couleuvre vipérine :

·      Ranunculus baudotii, renoncule de Baudot

·      Ranunculus revelieri, renoncule de Revelire

·      Ranunculus  ophioglossiflius, renoncule à feuilles d’ophioglosse

·      Phragmites australis, roseau phragmite

·      Callitriche dont les racines s'enfoncent jusqu'au tréfonds de la mare, alors que ses feuilles s'étalent en rond sur la surface de l'eau

·      Isoetes duriaei, isoète de Durieux

Sur un talus nous avons vu une toute petite fougère : Sellaginella denticulata, séllaginelle denticulée.

 

etc…


Aucun organisme rencontré lors de cette sortie

Fiche créée le 18/04/2011 à 08:17

Voir les commentaires (0) ]

 

Album photo :


Serapias neglecta (f

Ophrys fausse araign

Ophrys fausse araign

Ophrys splendide (Op

Ophrys fausse araign

Ophrys à deux lunul

Butineuses à 6 patte

Parentucelia latifol

Stachys arvensis

Ciste blanc (Cistus

Euphorbia spinosa (e

Mourron bleu (Anagal

Violette de Rivinius

Cephalanthera longif

Cephalanthera longif

Neotinea maculata (O

Renoncule de Baudot

Orchis peint (Anacam

Renoncule de Revelie

Teesdalia nudicaulis

Racines tubéreuses d

Tige de tamier (Tamu

Tulipe sauvage (Tuli

Sérapias négligé

Hélianthème à goutte

Sellaginelle denticu

Fleur de ciste coton

stachys arvensis.

Euphorbe...

Ficaire????

céphalanthère

céphalanthère

Hélène et...renoncul

bain pour sangliers!

C'est là qu'ils se g

Paysage

Iris

Photographes appliqu

Lieu de pique nique

Un repos bien mérité

Une secrétaire atten

Les pins enlacés

Reinette

à la quête d'ophrys.

Euphorbe et anémone

Le rocher de Roquebr

Ciel et eau pure.

Massettes.

Cadiens en pleine he

Cytinet (cytinus hyp

.

Miroir

La forêt de Palayson

Petit mourron bleu

ça sent le foin???

Déjeuner sur l'herbe

Après les incendis,

Lavande stoechas (di

Ben, j'm'y rtouve pl

Juste parce que c'es

Là aussi c'est joli.

Bruyère, saule, rose

Ciste ladanifère. hu

...et de plus près,

Ciste à feuille de s

Drôle de limodore.

Baies de myrte déssé

Le bonheur est vraim

Oh la jolie star ver

Pulicaire odorante.

Petite couleuvre vip

Quelle belle journée

Héron pourpré. Ardea

Splendide grace de l

Carex

Quand je pense qu'on

Photographe encore..

Erica arborea

Parentucelle à feuil

Rozo

Cytinus hypocistis

Mushroom

Callitriche

Une petite fricassée

Iris lutescens hybri

Moi j'aime pas les r

Portrait

Souvenir d'un incend

Reflet

Renoncule de Baudot

Charmants petits pri

Franc vous avez dit

Rozo, le retour...

Nice is'nt it?

Iris lutescens en co

Autres iris lutescen

Rainette faux prince

Pôvre pinus pinea!

Brrrrr! Il y en a qu

Tels des papillons..

De l'éveil du figuie

Belle moutarde.

 

Tous les comptes rendus ]