Aventures à La Martre; les gorges de l'Artuby

Le 03/10/2010

Alors attention! Un texte mystérieux est caché dans le compterendu. Le premier (ou la première) qui découvira ce texte et me l'enverra gagnera un exemplaire de mon prochain ouvrage! Ce n'est pas difficile alors soyez la ou le plus rapide!  

Il faisait donc très beau ce jour là et tous les cadiens sont partis d'un bon pied et avec de bons yeux (intrépides...) vers le marais d'Anelle qu'ils ne verront jamais! Faut il rappeler que le groupe s’est perdu dans la forêt (superbe) du Haut-Verdon? Avouer que Thierry (n’ayant jamais fait la balade) s’en remettait uniquement à la carte IGN et qu’il nous a superbement plantés ? Que rajouter à cela ? Le circuit fut malgré tout très beau et très authentique et la nature puissante et généreuse, nous a prouvé qu’un début d’automne est tout autant propice au foisonnement botanique qu’un plein printemps. Cade bien sur, mais aussi sarriette, séséli des montagnes, alisier, pin sylvestre, hêtre, œillet des chartreux, raisin d’ours etc. Est il besoin de préciser que les animaux ne manquèrent pas et que les oiseaux firent grand battage. La mésange à longue queue, la mésange noire, le rouge-gorge, le troglodyte mignon nous furent grâce de leurs mélodieuses sérénades sylvestres. Plus nos pas nous conduisaient vers la crête, plus les découvertes sensationnelles s’accumulaient ! Extraordinaire par exemple fut l’observation d’un antique four à chaux avec ses parois encore bien solides et son tunnel d’accès et dont Michel, toujours aussi prolixe nous a détaillé l’intégralité du fonctionnement. Des sous-bois riches en espèces nous ont ensuite conduits jusqu’au replat supérieur d’où nous observâmes les magnifiques gorges de l’Artuby, canyon étroit et rocailleux où une explication détaillée du relief karstique nous est proposée. Associations de dentelle végétale et de roches calcaires à l’éclat blanc de marbre, ces bat-flancs montrent avec force la somptueuse diversité de la nature et son emprise sur les lieux les plus âpres. De rocs en tapis de mousses, de champignons en lichens ouvragés, nous parvenons à une lande à genêt cendré où la lavande le dispute au thym. Découverte par une adhérente, une petite potentille du printemps commence à y fleurir. De ce petit plateau, la vue est magnifique mais le chemin se perd un peu. La décision (autoritaire et tyrannique) de prendre le sentier qui descend vers les gorges est prise par l’impérieux président qui commente en passant les éléments remarquables du paysage. Nature insoumise et formidable ! Ses puissants fantassins aux troncs tourmentés, contreforts vivants des falaises, nous ouvrent la voie aux murailles de pierre. Membres de bois et d’écorce, les ramures des pins et des aulnes nous font la haie d’honneur jusqu’à l’Artuby. Sont-ils alors fatigués les adhérents du CADE ? Les plus courageux disent non mais les plus affamés disent oui. Plus les efforts sont importants et plus les appétits sont beaux. Beaux sont aussi les petits plats concoctés par chacun. Et que dire des desserts ? Les tartes, les gâteaux, les chocolats, les cakes, toutes les friandises sont proposées. Plus le CADE vieillit et plus les pauses déjeuner sont sympathiques. Sympathiques et goûteuses ! De plus, l’endroit choisi pur déjeuner était des plus exquis. Tous les restaurants de la Terre ne valent pas le quart de ce petit bord de torrent aux eaux limpides et musicales. Et le lieu nous permet d’herboriser en débusquant par exemple la singulière gentiane ciliée. Son appareil floral se termine effectivement par des longs cils élégants (voir fiche et photo). Président, que nous dis-tu de cette plante ? Est-elle rare ? Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est très belle ! Plus ou moins, nous répond-il, mais l’heure du retour approche et le groupe repart pour une montée des plus périlleuses et des plus harassantes. Canaille d’entre les canailles, Thierry nous fit passer par des chemins à peine tracés et rebelles à toute pénétration. Des efforts faramineux permettent cependant au groupe de regagner les voitures. Guides tu les autres associations de cette façon, président ?

 


Aucun organisme rencontré lors de cette sortie

Fiche créée le 29/10/2010 à 13:39

Voir les commentaires (0) ]

 

Album photo :


Conversation 1

Déjà l'automne

Reflets

Pause

Pont Madame

Chapelle st Blaise

Conversation 2

Solitaire

Gorges de l'artuby

Conversation 3

Café de la martre

Café de la martre 2

Paysage

Champi....

Morelle glauque

Champi 2

Détail de Champi 2

Il y a encore quelqu

Alors ça c'était une

Galle du chêne.

Wouah!

Invasion d'une mouss

Cardère sauvage . Di

Le Cade se met à la

Enigme: à quelle sor

Cotinus coggygria. E

Fusain d'Europe Euon

ça chahute pas mal a

Chevrefeuille

Raisin d'ours (arcos

Pulmonaire qui selon

En route pour la gri

Four à chaux

L'épiphigère voulait

Les Gorges de l'Artu

"Lapiaz; relief kars

On a mangé en bas. L

Descente vers la riv

"Totem". ou "C'es

On arrive, on s'inst

Et encore un p'tit v

échange culinaire

Le bien-être passe a

Un homme heureux dan

Vue imprenable.

Vue imprenable; bis

Armoise

Sous le pont coule l

Les paparrazzi du gr

Petit chardon azurit

Chapelle St Blaise e

Détente. 1

Confessions?

Détente . 2

L'Artuby douce.

Rives romantiques.

Petit tour en amont

C'est beau.

Femme heureuse surpl

Groupe heureux au bo

Ablution vespérale.

bôô chardon

Re bôô chardon

Brigitte resplendiss

Alain ou plénitude d

Les gorges de l'Artu

Gentiane ciliée (Gen

Séseli des montagnes

Le groupe sur le pon

départ des Cadiens

Montre

Notes

Bizarre

Eau

Titi

Fleur

Groupe

Fleur

 

Tous les comptes rendus ]